Page en cours de chargement

Présentation
Sessions Répertoire Recherche Cours Etiquette des sessions Musique irlandaise Petites annonces Documentation Photos Discographie Archive Archive

Grada / Natural Angle

Compass Records / 2010

Le début de l’année 2010 avait été assez calme en terme de sortie de galettes sonores, en attendant les grosses écuries (Lau, Lunasa, Brian Finnegan, Buille) ; et voilà qu’arrive le quatrième opus de l’excellent groupe Grada. Après Endeavour en 2002, The Landing Step en 2004, Cloudy Day Navigation en 2007 voici Natural Angle.

Un mot sur le groupe qui a bien changé. Le super violoniste Collin Farrel (fournisseur de morceaux pour des groupes comme Flook), qui se partageait avec Tola Custy a clos définitivement (enfin presque, lisez après) sa participation au groupe. De plus, Alan Doherty, le flutiste fondateur, part après huit ans de bons et loyaux services. Ce sont donc un américain David Doocey, de Boston, qui excelle au violon, au concertina et whistles, ainsi que Stephen Doherty du co. Mayo, pas manchot non plus, aux flûtes, whistles, accordéon, cajon qui remplacent les partants.

Nous avons donc cinq instrumentaux et six chansons sur ce disque. Le parti pris sur les chansons est résolument tourné, vers un mélange country/folk, un son très américain. Ceci peut s’expliquer par le choix du producteur américain Tim O’Brien. La voix de Nicola Joyce a bien changé. Elle a vielli la bougresse et offre donc une voix plus grave et beaucoup plus sexy (qui s’en plaindrait ?). A noter la magnifique version de the butcher boy (track 5), aussi chanté par Kriss Drever de Lau (sur le premier et deuxième album), ainsi que le très bon arrangement instrumental sur Pretty Polly (track 8).

Les morceaux sont de très bonne tenue, et chose assez drôle, on retrouve le ‘’son’’ Grada. Si on y regarde de plus près on remarque trois compos de … Collin Farrell (vous suivez ?). Mais sans faire du copié/collé, les deux p’tits nouveaux savent imposer leur style avec une grosse part de chorus assez jazz du violoniste. Si vous voulez du gros son « comme on aime en irlandais » allez directement au numéro 6 (ouah).

Autant le précédent album m’avait un peu déçu car trop ‘’Lunasa’’. On peut surement expliquer cela par la présence aux manettes de Trévor Hutchinson, le contrebassiste de … Lunasa.

En conclusion, un bon album solide pour un groupe qui tourne à 150 dates par an, qui sait se renouveler sans pour autant changer du tout au tout. A suivre et à voir (ils seront en Suisse au mois de juin pour un gros festival).

Damien


Date de création : 27/02/2010 @ 17:51
Dernière modification : 27/02/2010 @ 18:05
Catégorie : Discographie


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


Calendrier


^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.8 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL